Cadre Contextuel

Les migrants en général et les diasporas en particulier seraient-ils les oubliés parmi les acteurs de développement que ni les intervenants, ni les politiques et stratégies publiques ne prennent pour ce qu’ils sont dans le développement économique et social des pays ? Seraient-ils plus actifs, plus visibles ou s’imposeraient-t-ils seulement par l’efficacité présumée de leurs apports ? Voilà autant de questions que se posent nombre d’analystes et d’observateurs avisés qui s’intéressent aux dynamiques de migrations et des diasporas.

En effet, les gouvernements depuis quelques années, convaincus que les diverses contributions des diasporas /migrants ont un effet positif sur le développement des pays, s’efforcent d’intensifier leur collaboration avec les communautés diasporiques/migrantes en vue d’une meilleure capitalisation de leurs multiples apports au développement national. Ainsi, l’optimisation des contributions des diasporas pour le développement socio-économique des pays d’origine connait de nos jours un intérêt certain.

Cependant, pour faire des diasporas/migrants de véritables acteurs de développement national, un chantier prioritaire et non des moindres, celui de l’instauration d’un cadre formalisé de dialogue et d’échange permanent entre les gouvernements et les diasporas/migrants nous semble indispensable pour créer les conditions efficientes d’implication et d’intégration de ces diasporas/migrants dans le développement de leur pays d’origine.

Convaincu de l’intérêt grandissant dans les débats et discours sur la migration et le développement, son intégration progressive dans les politiques publiques de certains pays et organismes internationaux ;

Convaincu que dans la plupart des cas, il est constaté une quasi-absence de cadres permanents d’échange entre les acteurs étatiques, non étatiques et les diasporas/migrants ;

Résolu à œuvrer pour l’endoctrinement des concepts « Migrations et Diasporas » devant servir d’outil essentiel à la promotion et à la valorisation des initiatives et contributions diasporiques au profit des pays d’origine et d’accueil ;

Il est décidé l’institutionnalisation de DHC-FOSED (Diaspora Heritage Connections – Forum Socio-Economique de la Diaspora).

2018 Copyright DHC FOSED, Tous droits réservés | Powered By OBI TECHNOLOGY